14 décembre 2013

La famille Bardin et Saint Benoit Labre


Une légende familiale voudrait que Benoit Joseph Labre, alors pèlerin parcourant l'Europe, ait été accueilli au domaine de la famille Prieur-Bardin situé à Louisias, hameau de Charavines, lors de l'un de ses voyages. Pour remercier ses hôtes, Guillaume Prieur-Bardin et son épouse Françoise Millias, il leur prédit qu'ils auraient toujours des prêtres dans leur descendance.
 
Guillaume Prieur-Bardin (1746-1823) et Françoise Millias (1742-1821) sont justement à l'origine d'une petite dynastie de prêtres et de religieuses, dont voici quelques membres:
signature de Jean-Baptiste Bardin
  • Leur fils aîné Jean-Baptiste Bardin (1775-1856) fut héritier du domaine de Louisias et maire de Charavines. Il épousa Alexandrine Buisson: nombreux de leurs enfants ou petits-enfants firent une carrière ecclésiastique.
    • Anne-Marie Honorine Prieur-Bardin née le 2 novembre 1819 à Charavines, se fit religieuse au couvent Sainte-Ursule de Tullins, sous le nom de sœur Sainte-Alphonse. Elle y décède le 26 février 1890 à 70 ans.
    • Eugène Juste Prieur-Bardin est né le 25 novembre 1823. Il devint professeur de philosophie au petit séminaire du Rondeau à Seyssins. Il y est décédé le 20 septembre 1861, âgé de 37 ans.
    • Elisé Prieur-Bardin (1810-1866) épousa Marie Lambert. Leur fils Octave Pierre-Marcellin Prieur-Bardin est né le 12 février 1843 à Voiron. Il fut vicaire de Saint-Georges d'Espéranche en 1876 et d'Izeaux en 1877. Par la suite il devint curé de Saint-Romain de Jalionas et en 1904 curé de Valencin. Il est décédé le 31 janvier 1905.
    • Eulalie Prieur-Bardin (1826-1894) épousa Etienne Monin, dont un fils Eugène Alphonse Monin né le 10 mars 1869. Il fut prêtre et missionnaire sur l'île de Lifou en Nouvelle-Calédonie. Il est décédé le 20 mai 1907 à l'âge de 38 ans. Je vous ai déjà parlé de lui par ici et par ici. 
acte de décès de sœur Sainte-Alphonse, 1890
  • Marie-Anne Prieur-Bardin (1777-1833) épousa Pierre Rey. Ils eurent un fils nommé Pierre-Germain Rey, né à Charavines le 14 brumaire de l'an 12. Il fut archiprêtre du Touvet, avant de devenir chanoine de la cathédrale de Grenoble. Il décéda à Grenoble le 13 mai 1887 à 83 ans.
tombeau de la famille Bardin (Prieur-Bardin) au cimetière de Charavines
  • Julien François Prieur-Bardin, cadet des enfants de Guillaume, est né le 12 janvier 1787 à Charavines. Il fut curé de Saint-Pierre de Paladru et mourut dans la maison curiale le 3 décembre 1873, à l'âge de 86 ans. Petite anecdote: l'église actuelle de Saint-Pierre de Paladru est construite sur l'emplacement de l'ancien cimetière du village. Il ne reste plus qu'un vestige de cet ancien cimetière: la tombe de l'abbé Bardin à l'abris sous quelques arbres!
tombe de l'abbé Bardin, curé de Saint-Pierre de Paladru


Benoit Joseph Labre vécut ses dernières années à Rome. Il mourut le 16 avril 1783, au devant de l'église Sainte-Marie des Monts. Il fut canonisé en 1881.
S'agit-il d'une simple légende familiale ou les paroles du saint homme ce sont-elles exaucées?
gisant de Benoit Joseph Labre,
église Ste Marie des Monts, Rome
© École française de Rome



Sources:
- Registres paroissiaux et d'état-civil de Charavines, Voiron, Tullins, Seyssins, Grenoble, Paladru
- AD de l'Isère http://www.archives-isere.fr/
- Les amis de Saint Benoit Labre http://www.amis-benoit-labre.net
- relevés de CimGenWeb http://www.memorial-genweb.org/
- Mémoire et actualité en Rhône-Alpes http://www.memoireetactualite.org/
- Images: collection personnelle
- Généalogie de l'ancienne maison Bardin de Louisias, par Jean-Baptiste Bardin 1837

4 commentaires:

  1. Très intéressant : je connaissais ce saint mais pas son parcours. Quand il est lié à la famille, c'est encore plus captivant j'imagine. Belle enquête. Je dois parler d'un collatéral béatifié également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et même si cela reste une légende familiale, j'aime la croire. Hâte de lire la votre... à bientôt :)

      Supprimer
  2. Prédiction ou pas, les faits sont là et sont incontestables, comme le montre votre recherche. Est-ce l'approche de Noël qui nous fait parler des saints et des bienheureux ? J'ai moi-même publié hier un article sur un collatéral tout juste canonisé, et le parallèle m'a interpellée.

    RépondreSupprimer
  3. Il est vrai que d'après mes recherches, on dirait bien que les paroles du saint homme ce sont réalisées :)

    RépondreSupprimer