Pages

14 mars 2014

Des troupes pour les impôts

Sébastien Polaud-Bayard est mon triple ancêtre à la 11e génération. Il vécut à Recoin, paroisse de la Bâtie-Divisin, durant la fin du 17e siècle. Bien qu'il ne sache pas écrire, il fut élu par l'assemblée des habitants consul moderne et receveur des Tailles péréquées de la communauté, pour les années 1698, 1699 et 1700.
 
 
Mais le 27 février 1700, il se rend aux Abrets - le village voisin - où l'attendent le notaire Me Gueyraud ainsi que le secrétaire greffier, sieur François Berger. Il y fait rédiger un acte de subrogation: il désire se faire remplacer dans ses fonctions par Pierre Guttin, marchand de la même communauté.
 
Pour quels motifs mon aïeul a t-il décidé de quitter ce rôle, qui témoigne sans doute de l'estime qu'on lui portait au village?
 
L'acte nous apprend qu'en ce mois de février, le sieur Polaud-Bayard n'a exigé des cotisés que 300 livres et 45 sols... et que le receveur général de l'élection de Vienne, monsieur Dauny, lui réclame encore 180 livres et 4 deniers! Pierre Guttin promet alors de continuer la recepte et reçoit de son prédécesseur 14 livres de dédommagement.

 
On pourrait ainsi penser que Sébastien n'avait pas l'étoffe pour assumer ce rôle de collecteur de la Taille. Mais l'acte nous livre quelques lignes plus tard un autre détail: monsieur Polaud-Bayard doit également à son successeur 10 livres pour frais de logement. En effet, une brigade s'est établie à la Bâtie-Divisin pour contraindre au paiement de la dite Taille. Et les frais engendrés par cette brigade sont au compte du receveur.
 
 
Je pense que ce détail nous éclaire sur les motivations qui ont poussé Sébastien Polaud-Bayard à quitter ses fonctions. Était-il trop patient avec ses voisins? Dans ce cas, les militaires lui aurait suggéré de se faire remplacer. Ou peut-être avait-il du mal à supporter la pression de la brigade? Peur de se faire des ennemis?
 

Quel est votre avis ?
Ce qui est certain c'est qu'on ne plaisantait pas avec le paiement des impôts!
 

 
 
 
Source: registres de Me Gueyraud, notaire aux Abrets (AD Isère)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire